Tableau de synthèse opposant les logiques libérale et keynésienne

Publié le par ses

 

 

ANALYSE NEO-CLASSIQUE

 

 

ANALYSE KEYNESIENNE

 

 

 

 

 

 

 

Conception de la nature humaine

 

 

 

 

 

L’individu est naturellement un homo oeconomicus :

 

 

·        rationnel

 

 

·        égoïste

 

 

 

 

 

 

Conception :

 

 

·        anhistorique

 

 

·        asociale

 

 

 

 

 

 

L’individu est rationnel , mais sa rationalité est limitée :

 

 

·        l’individu imite les autres dans un environnement incertain ( comportements moutonniers )

 

 

 

 

·        prise en compte de la dimension historique et sociale

 

 

 

 

 

 

 

Conception du         marché

 

 

 

Le marché existe , c’est un marché de CPP qui vérifie les hypothèses :

 

 

·        transparence

 

 

·        atomicité

 

 

·        homogénéité

 

 

·        mobilité des facteurs

 

 

·        libre-circulation

 

 

 

 

Les différents marchés ( travail , bien , monnaie , capital ) sont interdépendants et assurent un retour à l’équilibre de plein emploi qui est stable dans le long terme , grâce à des capacités d’autorégulation ( les mouvements de prix )

 

 

 

 

·        Keynes : « Il se peut que la théorie classique décrive la manière dont nous aimerions que notre économie se comportât.  Mais supposer qu’elle se comporte ainsi c’est supposer toutes les difficultés résolues » .

 

 

 

 

 

 

·        L’économie n’est pas constituée d’un ensemble de marchés interdépendants disposant de capacités d’autorégulation (rigidité des prix à court terme)

 

 

 

 

 

 

 

 

    Cadre du raisonnement

 

 

 

 

Microéconomique : l’équilibre résulte de l’agrégation des comportements individuels ( cf A.Smith : la main invisible )

 

 

 

 

 

 

Macroéconomique : les grandes fonctions ou agrégats économiques s’imposent aux agents économiques

 

 

 

 

 

 

Publié dans COURS DE TERMINALE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article